L'international à Télécom ParisTech

Direction des relations internationales de Télécom ParisTech

Mobilités

Télécom ParisTech a acquis un niveau d’excellence reconnu au plan international dans le domaine de la recherche. Ce rayonnement scientifique profite largement aux étudiants. Ils peuvent effectuer une partie de leur formation à l’étranger par le biais des accords d’échanges bilatéraux conclus à travers le monde. Ces échanges universitaires se font sous l’égide de programmes internationaux, qui favorisent la promotion et le développement de la mobilité dans l’enseignement supérieur.

Les élèves, qu’ils suivent le cursus Paris ou le cursus Sophia-Antipolis, disposent des mêmes possibilités d’étudier à l’étranger. Dans tous les cas, la Direction des Relations Internationales peut vous venir en aide dans les démarches et la constitution des dossiers de candidature.

Au titre de votre dernière année de cycle optionnel unifié, vous pouvez étudier ou travailler à l’étranger. Les possibilités de mobilité sont décrites ci-dessous.

A / Mobilités d’études:

1) Formation diplômante:

  • Double Diplôme ingénieur (DD):

L’appellation de double diplôme est une « marque déposée » européenne et sous-entend l’existence d’une convention ou d’un accord de partenariat entre les établissements concernés. C’est le gage d’une confiance réciproque très grande qui régit les relations entre ces établissements.

L’Ecole offre l’opportunité à ses étudiants de partir en double diplôme dans plus de 30 établissements à travers le monde. Ce cursus permet l’obtention simultanée du diplôme de Télécom ParisTech et celui de l’université d’accueil.
La durée à l’étranger ne pourra pas être inférieure à 18 mois pour bénéficier du diplôme de l’université d’accueil. Cette période peut être consacrée soit entièrement à des études soit à des études et un stage (il doit être réalisé soit au sein d’un des laboratoires de l’Université soit en entreprise mais dans tous les cas dans le pays d’accueil).
L’étudiant peut être diplômé dès lors qu’il a validé sa formation dans l’institution étrangère dont il reçoit également le diplôme et qu’il n’a pas d’obligations scolaires non satisfaites à Télécom ParisTech.

Pour plus de détails, veuillez consulter les pages «PROCÉDURES» et  «LISTE PARTENARIATS».

  • Master of Science (MSc) ou Master:

Vous pouvez aussi partir étudier dans le cadre d’un Master of Science ou Master au sein d’une université partenaire ou celle de votre choix. Il s’agit en général de formation diplômante dont la durée des études varie de 12 à 24 mois selon les cas. Tout comme le DD, la formation comprend études et projet ou stage. Le stage doit également être réalisé soit au sein d’un des laboratoires de l’université soit en entreprise dans le pays d’accueil. Si vous validez les crédits requis, vous obtiendrez le diplôme de Télécom ParisTech et celui de l’université d’accueil.

Attention ! Si la formation est hors-partenaires, les coûts sont à votre charge.

2) Formation non-diplômante:

  • Erasmus+:

Erasmus+ est un programme européen visant à encourager la mobilité des étudiants en leur permettant d’effectuer une partie de leur formation à l’étranger. Cette mobilité doit s’effectuer dans un établissement partenaire. Les étudiants peuvent obtenir une bourse d’une durée comprise entre 3 et 12 mois. La mobilité se réalise à partir de la deuxième année de formation. La période d’études effectuée à l’étranger est encadrée par l’établissement d’envoi et l’établissement d’accueil. Elle est reconnue pour l’obtention du diplôme en France grâce aux crédits ECTS et au contrat d’études que l’étudiant signe avant son départ. Avec ce programme, vous bénéficiez de la gratuité des droits d’inscription dans l’université d’accueil mais continuez à payer ceux de l’école (vous devez vous réinscrire avant votre départ). La procédure d’examens sera celle en vigueur dans l’établissement d’accueil. Il peut s’agir d’examens écrits et/ou oraux. La langue des examens est celle de l’université d’accueil. Le nombre d’examens à présenter dans l’université d’accueil dépendra de votre contrat d’études que vous aurez signé avant votre départ. Il indique de manière précise les modules que vous allez étudier.

L’école vous offre 41 partenariats dans 39 établissements situés dans 15 pays. Pour plus de détails, veuillez consulter les pages «PROCÉDURES» et  «LISTE PARTENARIATS».

Documents disponibles : La Declaration en matière de strategie Erasmus et la Charte Erasmus pour l’enseignement supérieur 2014-2020

  • Programmes Fitec:

La CDEFI coordonne depuis plusieurs années un certain nombre de programmes internationaux financés, pour la partie française, par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes (MAE), le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR) et le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche (MAAPRAT). Ces programmes permettent de mettre en œuvre des projets de recherche avec des universités étrangères, et pour les écoles d’établir d’étroites relations avec ces établissements tout en favorisant la mobilité des étudiants et des enseignants.

a) Arfitec:

Le programme ARFITEC est un programme bilatéral pour la formation des ingénieurs, piloté par la CDEFI et soutenu par les ministères argentins (Ministère de l’éduction, de la science et de la technologie de la République Argentine) et français (MAE, MESR, et la DREIC). Il a pour vocation de créer et de consolider des partenariats durables entre les établissements d’enseignement supérieur argentins et français, responsables de la formation des ingénieurs des deux pays. S’appuyant sur la mobilité des étudiants et des enseignants/chercheurs, il souhaite favoriser la reconnaissance réciproque des périodes d’études, voire des diplômes, afin, notamment, de développer l’ouverture professionnelle des diplômés. Les élèves-ingénieurs de Télécom ParisTech peuvent ainsi effectuer un séjour d’études d’un ou deux semestres, ou un double diplôme, au sein de l’une des universités partenaires d’Argentine (4 établissements), suivi éventuellement d’un stage. Une aide financière est également accordée à l’étudiant en mobilité.

b) Brafitec:

Le programme BRAFITEC est un programme bilatéral pour la formation des ingénieurs, piloté par la CDEFI et soutenu par les ministères brésiliens (CAPES, Coordenação de Aperfeiçoamento de Pessoal de nivel Superior, Ministerio da educação) et français (MAE, MESR, et la DREIC). Ce programme permet aux élèves-ingénieurs de Télécom ParisTech d’effectuer un séjour d’études d’un ou deux semestres, ou un double diplôme, au sein de l’une des universités partenaires du Brésil (6 établissements), suivi éventuellement d’un stage. Une aide financière est également accordée à l’étudiant en mobilité.

c) Mexfitec:

Le programme MEXFITEC est un programme bilatéral pour la formation des ingénieurs, piloté par la CDEFI et soutenu par les ministères mexicains (Ministère de l’Éducation Publique) et français (MAE, MESR, et la DREIC). Ce programme permet aux élèves-ingénieurs de Télécom ParisTech d’effectuer un séjour d’études d’un ou deux semestres, ou un double diplôme, au sein de l’une des universités partenaires du Mexique (4 établissements), suivi éventuellement d’un stage. Une aide financière est également accordée à l’étudiant en mobilité.

  • Auditeur libre (1 ou 2 semestres):

a) Auditeur libre : un semestre

Vous devez valider 30 crédits ECTS au cours de votre semestre à l’étranger (selon les modalités précisées dans le règlement scolaire). Les études sont encadrées par un enseignant-chercheur de Télécom ParisTech (« conseiller d’études »).
Les étudiants visés par cet alinéa doivent obligatoirement valider un stage d’ingénieur, soit avant leur mobilité internationale, soit à leur retour. Si ce stage se déroule à leur retour et constitue la dernière obligation scolaire pour être diplômé, la durée du stage ne peut excéder une durée de 24 semaines.

b) Auditeur libre : deux semestres

Vous devez valider 60 crédits ECTS qui comprennent environ 30 crédits de cours, et 30 crédits de projet de fin d’études ou mémoire ou stage, une de ces activités étant réalisée dans l’institution d’accueil.

De plus, à leur retour de formation à l’international, les étudiants qui le souhaitent, peuvent réaliser un stage libre [voir B/ 3)] d’une durée n’excédant pas 24 semaines, sous réserve de ne pas avoir déjà validé un stage d’ingénieur ou fait une année entière de stage avant de partir en formation à l’étranger (se référer au réglement scolaire).

  • Athens:

Créé en 1996, il se compose de 14 grandes universités ou institutions technologiques européennes. L’action-phare du réseau concerne la mise en place d’un programme de cours intensifs dispensés dans chaque institution membre durant une des deux périodes (sessions) définies de l’année universitaire : 3e semaine de novembre et de mars. Cette activité de formation, dénommée sous le sigle Athens (Advanced Technology Higher Education Network/Socrates), s’inscrit dans le cadre du programme européen Socrates/Erasmus. À chacune des sessions sont proposés 30 heures de cours scientifiques, auxquelles s’ajoutent 10 à 15 heures d’activités socio-culturelles pour les élèves suivant un cours dans une institution hors de leur pays. À la fin de chacune des sessions, l’enseignement est validé par l’institution d’origine en fonction du résultat obtenu au contrôle de connaissances organisé par l’institution d’accueil selon ses propres critères d’évaluation. Chaque session complète équivaut à 3 crédits ECTS. Toutes les institutions européennes partenaires et écoles de ParisTech ne participent pas nécessairement aux deux sessions.

Pour plus de détails sur les partenaires, veuillez consulter la page « Athens ». Vous pouvez aussi visiter les sites ci-dessous :

Site web d’information et de gestion des semaines Athens (maintenu par l’Université Norvégienne de Sciences et Technologie de Trondheim, NTNU).

D’autres infos sur le site de ParisTech.

Contact : Jerôme Cahors

 

B/ Mobilités de stage:

1) Stage en formation humaine (FH):

Vous pouvez effectuer un stage de formation humaine d’une durée minimale d’un mois à la fin de la 1ère année. L’évaluation de ce stage prend en compte: la participation à la séance de préparation au départ en stage, le stage à proprement dit, la participation à la journée de retour de stage, le rapport de stage et la participation à un entretien avec un enseignant.

2) Stage de fin d’études:

  • Tout étudiant effectuant l’ensemble de sa scolarité sur le campus de Paris doit valider au moins 24 semaines de stage d’ingénieur en entreprise. Soit en un seul stage, soit en faisant deux stages distincts. Pour pouvoir effectuer le stage dans le domaine de son choix, l’élève doit obligatoirement avoir validé au moins une unité d’enseignement de spécialité dans le domaine concerné et avoir acquis au moins 42 crédits scientifiques et techniques. Le stage d’ingénieur se déroule entre la fin de la 1ère année du cycle master (début juillet de l’année N) et le démarrage des cours du 2e semestre de l’année N+1. La date ultime de fin de stage est fixée chaque année par la Direction de la Formation Initiale. La validation du stage d’ingénieur passe par la remise d’un rapport scientifique et technique décrivant le travail effectué et les résultats obtenus. Tout stage donne lieu à une présentation orale (soutenance) devant un jury et la remise  d’un rapport de « retour d’expérience » indépendant du précédant, dont l’objet est la prise en compte des aspects humains et sociaux du stage. Une note synthétique (allant de A à E) est attribuée in fine pour chaque stage. Elle prend en compte à la fois l’avis du Directeur de stage (encadrant sur le lieu du stage) sur la qualité du travail effectué et des résultats obtenus, l’évaluation du rapport faite par le correspondant de stage (enseignant-chercheur de l’école), et l’avis du jury sur la qualité de la soutenance.
  • Erasmus+ : Les mobilités des étudiants peuvent s’effectuer sous la forme d’un stage dans une entreprise dans un autre pays européen. Les étudiants peuvent partir en stage pour une durée de 2 à 12 mois. La période de stage effectuée à l’étranger est encadrée par l’établissement d’envoi et l’entreprise d’accueil qui concluent avec l’étudiant une convention de stage.

3) Stage libre ou césure:

On désigne par « stage libre ou césure » tout stage accompli par un élève, sous convention signée par la Direction de la Formation Initiale, non pris en compte dans les obligations conduisant à l’obtention du diplôme. Tout stage donne lieu à une convention de stage tripartite (école, étudiant, entreprise), un rapport écrit et à une évaluation. Sa durée ne peut excéder 24 semaines.

Contact : Marion Turgis